vttdanslescanyonsdelutah

Un Mars et ça repart

mai 22, 2015 / by / 0 Comment

Suite à ma mésaventure je suis retourné chez Stacey, à Idaho Springs, point de départ de mon tour du monde. Il m’a fallut quelques jours pour me remettre dans le bain et me décider à repartir. Maintenant que la décision est prise je profite de tout ce que je peux, au jour le jour, pour le moment.

 

Retour à Idaho Springs

 

Se remettre de ses émotions

Pas facile d’accepter de repasser la porte de la maison que tu avais quitté il y a quelques jours pour attaquer ton périple. Mais ce sont les dures lois du sport et on fait avec. Les deux premiers jours ont été chargés. Beaucoup de temps sur Skype ou par messages avec les proches pour expliquer ma situation et tenter de trouver une solution. En même temps je recevais des appels et mails de journalistes qui souhaitaient partager mon histoire. Par dessus tout il a fallut que je trouve le courage de vous faire mon annonce. Mais ça l’a fait. Je suis passé sur le journal national américain (USAtoday) ainsi que dans pas mal de médias du Colorado. Résultats énormément de messages de soutient de France et des Etats-Unis. Ca fait plaisir et ça donne la force nécessaire pour continuer.
Une fois cette partie passée il a fallut réfléchir à un nouveau projet qui me motivait. J’en ai finalement trouvé un que je garde pour moi, car il y a tellement d’imprévus que celui-ci change sans cesse. Donc vous verrez bien comment ça se passe au fur et à mesure des articles sur le blog 🙂

marchesurlesarches

Repartir de l’avant

Stacey ayant perdu une journée pour venir me chercher sur Craig j’ai donc décidé d’aller l’aider à son boulot pour la préparation d’un événement sportif, histoire de déculpabiliser un peu. On a bossé là dessus toute la fin de semaine. Comme j’étais tout le temps dans ses pattes elle racontait mon histoire à tous ses amis et personnes qu’elle croisait. Même à un de ses sponsors pour sa course qui a décidé de nous inviter à manger dans son restaurant. Dans sa microbrasserie plutôt.
TommyKnocker détient un concept sympa, le fait de pouvoir manger à côté des cuves de bières. J’ai adoré cet esprit et l’ambiance qui régnait à l’intérieur. Pour couronner le tout, Steve nous a invité à visiter la chaîne de fabrication de ses bières que l’on trouve partout dans le Colorado. Bon, j’ai compris un mot sur dix tellement il parlait vite mais j’ai deux yeux donc ça compense.
D’ailleurs mon faible niveau d’anglais nous offre de bons moments de rigolade. Par exemple j’ai encore un peu de mal entre la prononciation des mots « Beer » (Bière) et « Bear » (Ours). Du coup je me suis retrouvé quelques fois à demander à boire un ours et avoir peur des bières…

tommyknocker

La remise en route

Le weekend arrive. Je me retrouve à aider Stacey sur la course le Samedi matin. J’étais au ravitaillement à mi-chemin. Inutile de vous préciser que j’ai dû bouffer plus de trucs que n’importe quel coureur…
Ma chère couchsurfeuse m’annonce qu’elle a posé 3 jours la semaine prochaine pour partir faire du VTT dans les canyons de l’Utah. Comment puis-je refuser ?
Du coup elle me prête son VTT en début de semaine histoire que je me remette à pédaler sur deux roues. Ca fait depuis la Norvège que je n’étais pas remonté dessus. Ca fait tout drôle. Enfin ça fait surtout plus mal au cul qu’autre chose. Ca je m’en suis aperçu lorsque que je tentais le Mont Evans. Oui oui, le Mont Evans. Vous savez que je n’aime pas perdre et je voulais prendre ma petite revanche mais c’est raté… Monter à 4300m pour ma première sortie de vélo était un chouille trop ambitieux. J’ai fais demi-tour au bout d’une quinzaine de kilomètres car j’étais déjà bien dans le rouge. J’avais oublié que faire du vélo pouvait t’essouffler… Sur le tricycle, c’est très dur physiquement mais ce sont uniquement les jambes qui travaillent donc pas de souci au niveau de la respiration. Le vélo c’est différent…

 

Le Wapiti de Breckenridge

Nous partons donc le mardi soir pour gagner une heure de route et allons loger chez des amis à Stacey, deux anciens traders de WallStreet dont le mari est un mordu de chasse. Je vous laisse contempler les trophées du salon (photo ci-dessous). J’ai eu droit de goûter au burger au Wapiti. Excellent. Depuis que je suis aux USA je fais attention à ma ligne et fais tout pour manger varié. Burgers maison aux oeufs, bacon et patates pour le petit déjeuner. MacDo le midi. Et burgers au wapiti, au bison ou au dindon le soir. D’ailleurs dindon en anglais ça se dit « Turkey ». Je vous avoue que je ne savais pas trop où me mettre la première fois qu’on m’a proposé de manger la Turquie… Mais c’est vachement bon.
Pour en revenir à nos moutons, une fois qu’on a finit de manger on est allé promener le chien. Promener un putain de Yorkshire au milieu du Colorado la nuit ça ne me faisait pas bander du tout. Surtout que John (l’ex banquier) a commencé à me dire que son voisin de gauche avait retrouvé un ours dans sa maison car il avait réussi à ouvrir la porte et que son voisin de droite avait enfermé un ours dans son garage car il ne l’avait pas vu rentrer. C’est à ce moment que le Yorkshire s’est mis à couiner et à vouloir partir dans le sens inverse de notre direction. Bah du coup j’ai suivi le chien… Et dans ma tête je me disais « Mais putain comment je vais faire quand je serai tout seul la nuit au milieu des forêts canadiennes ? » Mais bon pour ça j’ai encore quelques semaines de préparation devant moi.

tropheesdechasse

 

 

Moab

 

La vidéo

La vidéo sur YouTube, c’est ici ! Par contre, comme d’habitude, avec les problèmes de droits d’auteur certains d’entre vous ne peuvent pas la regarder depuis leur smartphone ou tablettes… Du coup je l’ai mise en ligne sur le site de Vimeo où là, il n’y a aucun problème. Le lien vers Vimeo est juste en dessous. Excusez-moi pour la mauvaise qualité de son sur certains passage, ça ne me le faisait pas au montage.

La vidéo sur Vimeo :

Direction les canyons de l’Utah

Le lendemain matin, levé 6h pour attaquer nos 4h30 de route et rejoindre Moab où des amis de Stacey sont arrivés depuis hier. Les yeux étaient déjà écarquillés dans la voiture alors imaginez quand on a sorti les VTT pour aller rouler dans les canyons… La vidéo et les images parlent d’elles-même. Vraiment magnifique. J’étais comme un gosse. Par contre depuis quelques jours je me traîne des douleurs dans le genou droit (un peu plus forte que celles que j’ai depuis quelques mois). Une tendinopathie de la patte d’oie d’après mes toubib Sophie et Clément qui ont pris soin de m’examiner et de me diagnostiquer à distance. Cela ne devrait pas m’empêcher de continuer le voyage mais il faut y aller doucement et mettre pas mal de glace. J’ai Baptiste qui me fait des prières à distance donc dans deux semaines je cours à nouveau comme un lapin.
Donc voilà, on fait notre sortie, j’en prend plein les yeux. J’ai toujours mal au cul par contre. On file au camping. Aux pieds d’immenses barres rouge il y a un petit coin avec de l’herbe, des arbres et un barbecue donc c’est génial.
Après avoir installé le camp, nos amis Scott et Katie s’occupent de préparer le repas avec Stacey. Moi je me lance dans 10 min de grimpette pour trouver un endroit pour prendre une douche. Et oui pas d’eau dans le camping. Première douche en pleine nature, avec les bestioles qui me volent autour, c’était fun. La main droite qui tient la vache à eau et la main gauche qui savonne. Toute une histoire !
Je repars en direction du camping. Les bières et l’odeur des steaks sur le feu m’appellent. La soirée se finit comme dans les films, avec les marshmallows sur la branche à griller sur le feu. Ils ont vite arrêté d’en manger mais j’ai continué tout seul tellement c’était bon. Je m’en suis enfilé une vingtaine apparemment. J’ai mis les ricains KO sur les marshmallows bordel !

VTTRochers

Visite des canyons et VTT

Le deuxième jour, comme tous les autres jours (sauf un) depuis que je suis aux USA, il pleut… C’est pire que la Norvège au niveau du ratio beau temps / pluie. Ca me gave. Mais bon je suis là donc on file dans le parc national des canyons. C’est vraiment immense et on se sent tout petit. Malgré la pluie on marche jusqu’à Mesa Arches. Vous qui utilisez Windows, vous la connaissez tous, c’est l’arche que vous avez en fond d’écran. Et bah j’y étais. Vous pouvez changer votre fond d’écran, avoir moi dessus c’est mieux non ? 🙂
Il m’a fallut plus de courage pour monter dessus (on ne le voit pas sur la photo mais elle n’est pas au dessus du sol, elle est décalée dans le vide) que pour décider de continuer le tour du monde. Mais ce fût une expérience magique et décalée comme je les aime. Il y a tous les chinois qui me prenaient en photos. Une fois qu’on a eu fini de faire les touristes on est retourné en ville manger un bout (un bout de burger) avant de repartir sur un spot de VTT. Ici on trouve deux types de terrains. La terre rouge et le rocher. La première est comme les chemins chez nous, le second est comme les rochers chez nous… Sauf qu’on peut rouler plus de 20km dessus sans jamais en descendre. Tu comprends pourquoi tu as des suspensions sur le vélo. D’ailleurs j’en profite pour remercier Jen et Thos de Alpine Sports Rental à Breckenridge qui m’ont gentillement prêté un de leur nouveau bébés pour ces trois jours de ride. Passer sur du 29 pouces et du tout suspendu ça change du tricycle et je me suis régalé à pédaler sur ce terrain qui serait le plus beau spot du monde pour le VTT. Le plus beau je ne sais pas, ça manque un peu de sapin, mais c’est vrai que c’est magnifique.

MesaArche

Dernier jour dans l’Utah

Le dernier jour on plie les tentes et on part de bonne heure voir les fameuses arches dans le parc national du même nom. Marcher au milieu des canyons dans des sortes de tunnels c’est vraiment quelque chose à faire. C’est très touristique donc on est parti sur une rando annoncée comme « difficile » et du coup là il n’y avait personne. C’est vrai que marcher dans le canyons avec les tongs et les chaussettes en tenant le gros appareil photo c’est pas pratique.
Une fois que j’ai eu fais mes 4 photos nous sommes partis sur un nouveau spot de VTT. Les arches ça va bien 5min mais niveau adrénaline on fait vite le tour. On attaque donc à rouler à Dead Horse. Un spot magnifique avec des pistes sans gros dénivelés, mais assez techniques, juste au bord du canyon. C’était carrément génial et c’est vraiment à la portée de tous. En une heure on a fait le tour et c’était le spot le plus sympa à rouler de ces trois jours.

DevilArche

Maintenant je suis de retour à Idaho Springs. Je prépare mon départ qui sera Vendredi prochain. Objectif : monter dans le Montana comme je peux, travailler dans un ranch quelques semaines, et repartir en direction des parcs nationaux canadiens comme c’était prévu au départ. Il faut que je trouve maintenant comment est-ce que je veux me déplacer. Ca fait beaucoup de chose à gérer mais je ne m’ennuie pas.