tricycleprepa

Le Tricycle

septembre 17, 2014 / by / 0 Comment


Je vais quand même vous présenter ma monture. Celle qui va me porter ces milliers de kilomètres au travers du globe. Vous verrez ce qui m’a poussé à partir là-dessus, ce que j’attend d’elle et mes premières impressions sur les quelques kilomètres faits lors des entraînements.
Bien sûr je le teste pour vous mais aussi et surtout pour moi ! 🙂

 

Le Tricycle

 

Le tricycle est en fait un vélo à trois roues, pour ceux qui ne le savent pas, où qui avaient doute. Apparemment, dans le jargon des cyclo, on appellerait ça un Trike. Mais bon, retenons simplement que les deux termes veulent dire la même chose.

Le modèle de mon tricycle est le T-Tris de chez Azub.
Pourquoi ce nom ? Simplement parce que la marque tchèque a créé un trike pliant, pour faciliter son rangement. C’est vrai que quand il est déplié il ressemble plus à un kart qu’à un vélo et il prend pas mal de place.

trike

Pour les plus connaisseurs je vous donne quelques infos sur la bête :

  • Cadre en Aluminium
  • Longueur du cadre : 107 cm
  • Largeur : 83 cm
  • Roues en 20’’
  • Rayon de braquage : 2,8m
  • Poids :  » plus ou moins 17kg  » selon la description (21kg à la pesée)
  • Poids maximal qu’il puisse supporter : 125kg
  • Freins tambours Sturmey-Archer
  • Dérailleurs Shimano Alivio
  • Pédalier triple 52-42-30
  • Cassette 8 vitesses 11/32

Je ne vous ai pas non plus tout mis. Déjà que j’ai du mal à comprendre les deux derniers… Mais bon il va falloir que je m’y mette.

J’ai fait ajouter :

  • 3 Pneus Schwable Marathon Plus (plus de gomme pour moins de crevaison)
  • Un support de compteur
  • Un rétroviseur
  • Un porte bagage arrière

Vous avez maintenant le plus intéressant. Si jamais vous venez de tomber amoureux de ce petit bijou le prix qu’il m’a couté va certainement vous refroidir. Il représente plus d’un dixième de mon budget total soit 2300€.

selfietrike

 

 

 

 

 

 

 


Pourquoi un tricycle plutôt qu’un vélo ?

 

Un prix quasiment similaire

J’avais pensé à ce mode de déplacement au tout début et les prix m’avaient justement refroidi rapidement. Pour la petite histoire, c’est au moment où je suis aller faire un dépistage pour mon vaccin de l’hépatite B qu’un gars m’en a reparlé. Comme j’avais vraiment du mal à me trouver un vélo, du fait qu’il fallait un cadre acier avec pas mal d’options je me suis laissé tenter à nouveau par cette idée. Je me suis rendu au magasin et j’ai pu tester le tricycle. Là je me suis rendu compte que les prix étaient sensiblement les mêmes qu’une randonneuse pour un tour du monde. Et j’ai donc craqué pour le T-Tris.

Son originalité

Avouez-le, vous croisez plus souvent un vélo qu’un trike. Il y a une part d’inconnu qui m’a attirée. Ca va rendre le tour du monde unique et palpitant. Je compte également sur le physique de la bestiole pour attirer les gens vers moi. Il se peut que ce soit vraiment utile, surtout en fin de journée, au moment où j’aurai besoin de trouver un endroit pour dormir ou pour prendre une douche.
Le fait que le bonhomme soit couché est aussi un point qui a retenu mon attention. Etant un gros douillet du postérieur et du dos, la possibilité qu’il m’offrait de m’allonger comme sur un transat m’a bien plût. Grâce à ça je vais pouvoir ménager mon dos et faire travailler uniquement les membres inférieurs.
Les trois roues apportent elles de la stabilité, je suis pas obligé de mettre un pied par terre à l’arrêt, ce qui permet de contempler les paysages tranquillement tout en continuant de rouler.

tricycleauxcarroz

 

Le T-Tris

 

Une fois que le choix de partir avec un trike était fait il fallait trouver avec lequel. Dans leur ensemble tous les tricycles se ressemblent. Ca se joue généralement à des détails. Le T-Tris m’a tapé dans l’oeil car il est pliable.
Cela va me servir pour tout ce qui est transport car c’est carrément moins encombrant qu’un vélo classique ou que les autres tricycles. Je vais pouvoir ainsi le ranger à l’entrée de la tente, ça limite le risque de vol.
Je me suis aussi dit que si jamais j’avais un problème je pouvais le plier, le mettre dans sa housse et le prendre sur le dos en attendant de trouver une solution. Une fois plié il ressemble à un gros cube et peut rentrer dans un gros sac si je suis amené à faire du stop. Comme je ne suis encore pas calé au niveau mécanique je pourrai continuer d’avancer le temps que je trouve quelqu’un pour me donner un coup de main dans les réparations.

tricycletoutterrain

Mes premières impressions

Après quelques sorties et plusieurs centaines de kilomètres, voilà ce que j’ai pu constater :

Points Positifs :

  • L’impression de faire du Karting en descente, c’est vraiment sympa
  • Pas de mal de dos, pas de mal de fesses
  • On réussit à attirer facilement les gens (mais ça peut devenir lourd à longue je pense)
  • Il est facile de rouler et de faire autre chose en même temps (prendre des photos, regarder les paysages, lire une carte…)
  • Les voitures sont plus vigilantes et laissent beaucoup plus d’espace quand elles doublent

Points Négatifs :

  • Sa vitesse, rapide en descente mais très très lent dès qu’il y a la moindre montée
  • Les muscles qui travaillent sont différents de ceux qui travaillent sur un vélo, il faut donc repartir à zéro et se faire les muscles
  • Impossible de se mettre en danseuse ou de donner des coups de reins en montée, on est seul avec ses quadriceps et ses mollets
  • Jambes à l’horizontal : Attention aux coups de soleil et aux insectes volants qui finissent souvent dans le short
  • Comme l’ensemble du corps est limité au niveau des mouvements on a très vite froid
  • Pas d’amortisseurs, on sent bien les ralentisseurs et les trous dans les routes
  • Avec la force centrifuge on peut se renverser facilement dans les virages si on ne fait pas attention
  • On a le visage au niveau des pots d’échappements

Effectivement il y a plus de points négatifs que de points positifs. Mais j’ai essayé de lister ces différents points en faisant une comparaison avec un vélo classique et de vous donner les petits détails que j’ai pu relever et auxquels on ne pense pas forcément.

 

Maintenant il ne me reste plus que deux tests à faire : Sous la pluie et sous la neige. Mais je suis pas pressé…
trikeroad