palawan

Premiers pas en Asie sur l’archipel de Palawan

mars 29, 2016 / by / 0 Comment

Les routes du monde m’emmènent cette fois-ci à la découverte de mon 5ème continent avec pour destination les Philippines et l’archipel de Palawan.

 

De retour sur la route

Après une pause de plusieurs mois me voilà de retour sur la route. Pas avec les mêmes idées, ni les mêmes envies, où encore le même itinéraire. Non, cette fois-ci je repars plus pour voyager pour moi et un peu moins pour vous. L’occasion de faire vraiment ce que j’ai envie de faire. De me délester d’un peu de pression aussi. Mais surtout de passer moins de temps à raconter ma vie derrière mon écran d’ordinateur. Parce que si vous êtes à nouveau de retour sur le blog pour lire cet article c’est que mes petites aventures vous intéressent mais moi ça me tendait un petit d’être toujours « connecté » alors que le voyage ne rime pas tellement avec ce principe.
Mais pas de panique, si vous avez des petites vies pas très intéressantes et que lire ce blog vous procure votre dose hebdomadaire de bonheur, ne vous inquiétez pas je vais continuer. Mais moins fréquemment, et moins régulièrement. Pour preuve, je suis un peu à la bourre mais ça va, je le vis bien.

Pour cette deuxième partie du voyage je ne suis pas tout seul. Ma chérie me rejoint pour la majeure partie des derniers mois qu’il me reste à faire autour du monde. Donc je suis content. En parlant de « autour du monde » j’ai aussi zappé l’idée de « tour du monde ». Celui-ci étant parti en sucette dès le départ, je me suis rendu compte que je courrai après quelque chose qui ne m’intéressait plus vraiment. Du coup je vais faire des sauts de puce un peu partout jusqu’au mois de Septembre pour boucler la boucle mybikeisyourbike. Le seul regret que j’ai aujourd’hui est le bilan carbone que je vais laisser derrière mois après mes multiples trajets en avion dans tous les sens (encore)…

 

ilespalawan

 

Premiers pas en Asie

Pour en revenir à nos moutons. Nous avons pris la route du continent Asiatique qu’aucun de nous n’avais encore jamais visité. La destination a été choisi car j’avais déjà acheté mes billets et qu’on devait se retrouver à une bande de copains là-bas. Les choses ont fait que j’ai eu mes anciens billets dans le cul et que les copains n’ont pas pris le même chemin.
Du coup nous sommes aux Philippines. Ici il y a de la wifi partout mais juste pour consulter ses mails et recevoir ses messages sur Facebook. C’est pour cela que rien ne s’est passé sur le blog. J’étais coincé. Mais c’est bon c’est décoincé maintenant.
Après 2 jours de voyage nous arrivons à Manille, ville réputée comme la plus dangereuse au monde. Alors c’est sûr que ça nous a fait tout drôle en prenant la direction de notre pauvre hôtel après avoir atterrit à 22h30 mais nos gorges sont toujours bien attachées au reste de notre corps. Etant donné qu’il n’y a rien d’intéressant à voir ici nous avions un vol qui nous emmenait sur l’île de Palawan. L’aéroport de Manille étant connu pour être le pire aéroport au monde (encore) c’est sans surprise que nous sommes parti avec 1h30 de retard et donc manqué notre bus pour Port Barton à l’arrivée.
Rien ne se passe comme prévu. Heureusement, ce coup-ci on avait rien prévu comme on savait que ça allait pas se passer comme prévu… Ca va tu suis ?

On se retrouve donc serrés comme des sardines dans un van qui nous conduit à El Nido, tout au Nord de l’île. 5h30 à se faire conduire par un chauffeur qui se prenait pour Sébastien Loeb alors qu’ils n’avaient ni le nom, ni la voiture en commun ça fait serrer les fesses. Mais bon, nous sommes arrivés de nuit là-haut, avons pris notre premier tricycle, et trouvé une chambre pas trop chère. On s’en est pas trop mal tiré et après 3 jours de voyage nous nous apprêtons à commencer notre séjour aux Philippines.

 

kayakpalawan

 

L’island hopping

Nous passons 2 jours dans la bourgade d’El Nido. Pas franchement intéressante mais on se remet de notre gros voyage et on commence à s’imprégner de la culture asiatique. Nous en profitons aussi pour préparer un peu la suite du trip. Tout ceci terminé nous redescendons sur Corong Corong pour passer notre dernière nuit avant le grand départ. Si vous venez ici, sur l’archipel de Palawan c’est principalement pour faire de « l’island hopping ». Concrètement vous êtes sur un bateau et vous naviguez d’îles paradisiaques en îles paradisiaques. Normalement, vous choisissez entre un tour A,B,C ou D qui vous emmène à la journée pour 1500PHP. Dans notre cas, 2 jours après avoir réservé nos billets d’avion pour les Philippines, un reportage sur El Nido passe sur Sept à Huit. Ils parlent d’une française qui a monté sa boîte là-bas. Elle propose un tour à 10000PHP mais pour passer 3 jours complet sur le bateau et 2 nuits de bivouac sur des îles. Ni une ni deux nous l’avions contacté pour réserver nos places. A vrai dire on a été un peu surpris de la froideur des mails que nous recevions lors des nos échanges. Elle n’avait pas à l’air aussi enthousiaste que nous, mais bon c’est comme ça. Le chauffeur de tricycle qui nous avait emmené la veille (qui était le capitaine du bateau de Denis Brogniart lors du tournage de Koh-Lanta Palawan il y a quelques années) l’appelait même la « first lady ». Bref, après tout ça nous faisons finalement connaissance avec notre équipe. Des touristes 100% français et un équipage 100% philippin. Nos 3 jours avec Nativ’ Exploration commencent enfin.

 

palawanisland

 

Le meilleur moment du voyage

Nous avons passés 3 jours de dingues ! Bien que l’on soit 8 couples sur notre bateau, le courant est vraiment bien passé ce qui nous a permis de vivre des moments incroyables. Les guides étaient bien plus déconneurs que nous et tout le monde a eu le smile H24. Sauf ceux qui avaient le mal de mer, une insolation, la gastro ou encore les brûlures de méduses… Mais heureusement nous, nous y avons échappé.
Pendant tout le voyage, Bird, le guide, nous a trouvé des îles sans touriste. Bien sûr il y a les gros spots où tout le monde va mais nous nous en sommes plutôt bien sorti là aussi. C’était génial d’être seuls, perdus au milieu de nul part sur des plages désertes. Et pour le snorkeling on s’est vraiment gavé aussi. D’ailleurs, la première fois que j’ai sauté du bateau, j’ai fais deux mètres et une raie m’est passée juste en dessous. Ouf ! Pour les nuits nous étions dans des petites paillotes, avec trois murs et une moustiquaires en face de la plage. Le pied. Et enfin pour la bouffe… Du poisson, des fruits et bien sûr du riz. Les mecs pêchaient le poisson et les calamars juste devant nous et nous les préparaient juste derrières. Bon, les gros poissons ils les ont pêché au marché mais on s’en foutait ça changeait pas le goût. Mais bon, même ici le niveau du poisson était carrément en dessous de celui que nous avait préparé mon cousin à Hawaii au Nico’s Pier 38.

En clair, c’était trois jours vraiment génial. Apparemment ce serait comme la Thaïlande, mais sans les touristes. On se rend compte que l’on a vraiment de la chance d’y être allé à ce moment là. Le tourisme commence à se développer et cela va partir en sucette comme les autres pays d’Asie assez vite. On pense être passé plus sur le début de la fin plutôt que la fin du début.
Pour ce qui est du voyage en groupe ça nous a vraiment plût. On a rencontré des super personnes et passé de bons moments. Tiens, on s’est même fait un copain qui s’appelait Jack Daniel ! Sans déconner, un pompier avec des tablettes de chocolats qui débordent de partout et qui est déjà tout coiffé au moment où il sort la tête de l’eau. Bon c’est une tarlouze parce qu’il a pas mangé de « balut »… Balut ? Ca c’est pour le prochain article.

 palawanaveclescopains

 

Informations Palawan

1€ = 50PHP

Pour rendre à El Nido sur l’île de Palawan prendre un avion depuis Manille jusqu’à Puerto Princesa. Les compagnies Cebu Pacific et Air Philippines sont les moins chères. Airswift est la seule compagnie qui propose des billets directement pour El Nido, mais plus chers.

A Puerto Princesa, comme Manille, ne trainez pas, trouvez un van pour partir de la ville. Soit pour Port Barton (station de bus San José) soit pour El Nido directement. Vous en avez pour un peu plus de 5h en van et presque 10h en bus. Le prix est de 600PHP par personne mais nous l’avons eu pour 500PHP.
A El Nido tout est un peu plus cher qu’ailleurs. Evitez d’y dormir. Nous y avons passé deux nuits chez l’habitant (dans une chambre privée pour 1000PHP) puis nous sommes redescendus sur Corong Corong où nous avions un bungalow pour 1000PHP au Lugadia Beach Cottage.

Si vous souhaitez faire les 3 jours comme nous. L’agence s’appelle Nativ’ Exploration. 10000PHP par personne (environ 200€). Bien réserver à l’avance car pas mal de monde pour peu de places.

Trajet El Nido – Corong Corong en tricycle = 50PHP

On trouve facilement où dormir, pas besoin de faire de réservation. Si vous voulez assurer le coup, vous pouvez réserver la majeure partie de vos guesthouses avec un simple message sur les pages Facebook des guesthouses en question ou par mail, si elles en ont.

Le restaurant « Art Café » est une sorte d’office du tourisme. Ils ne savent pas grand chose mais peuvent éventuellement vous aider. Pour ce qui est de la nourriture c’est très bon, assez cher et pas hyper consistant. On a pas eu de coup de coeur sur El Nido là dessus.

Pour les DAB/ATM il n’y a rien sur El Nido. Il faut absolument faire le plein à Puerto Princesa avant de monter ou même à Manille à l’aéroport. C’est d’ailleurs à l’aéroport qu’il y a le meilleur taux de change (1€ pour 52PHP quand nous y étions).

Négocier n’est pas une pratique qui se fait aux Philippines. Personnellement, si ça ne nous convenait pas on disait non et on allait voir à côté jusqu’à trouver le tarif qui nous convienne.

 

snorkelingpalawan