materiel

Le Matériel

janvier 01, 2015 / by / 0 Comment


Grande question que le matériel… Je vous présente dans cet article les affaires que j’emporte avec moi pour ce long voyage.
Cet article est le dernier des 3 articles phares des tourdumondistes après l’Itinéraire et le Budget. Évidemment la liste du matériel est susceptible de changer au fur et à mesure de la préparation.

Il est vrai que le tricycle me permet de porter des plus grosses charges mais je ne vais quand même pas faire dans l’excès et j’ai donc minutieusement choisi chaque objet qui sera dans le sac.

Dans la première partie je vous explique le pourquoi du comment, et si vous avez la flemme de tout lire je vous met les listes des affaires en bas de l’article 😉

 

Les Vêtements

Bien que le départ soit avant la saison estivale, les Rocky Moutains ne sont pas réputées pour avoir des températures élevées H24. Je vais donc prendre pas mal de vêtements chauds, principalement pour la nuit ainsi que pour le Yukon et l’Alaska.

J’ai choisi de prendre la veste « Red Needles GTX » de Millet pour me protéger du vent, du froid et de la pluie. Pour ce qui est des deux premiers points, tip top. Pour le troisième, Brian de Solidream m’a dit que l’imperméabilité de toutes les vestes (Gore Tex ou non) finissent par prendre l’eau au bout de quelques semaines et qu’il faut se faire à l’idée de rouler mouillé. Je verrai bien ce que ça va donner et surtout, combien de temps ça va tenir.

Pour ce qui est de la chaleur je vais prendre une polaire en moumoute Quechua ainsi que ma windstopper Energiapura qui ont déjà fait leurs preuves.

J’ai aussi un sous-pull Quechua en laine de mérinos.
Point + : La laine de mérinos est très respirante et évacue très bien la transpiration. On peut porter le même vêtement plusieurs jours et une fois lavée la laine sèche très vite.

Je vais aussi tenter la laine de mérinos sur un de mes trois T-shirt. Le second sera en matière synthétique et le troisième sera un petit T-shirt de ville en coton pour paraître pas trop mal habillé en fonction des situations.

Pour ce qui est du bas je me suis acheté un pantalon de rando Quechua convertible en short. Au départ ce devait être un Columbia mais après les tests il s’est révélé hyper fragile (déchiré au bout d’une dizaine d’utilisation).

Je prend aussi un short qui fera maillot de bain et un collant pour le froid.

Les cinq caleçons seront aussi en laine de mérinos pour limiter les odeurs et faciliter le séchage après les nettoyage à répétition.

Cinq paires de chaussettes dont trois courtes et deux longues.

Je me suis pris une paire de basket de trail Salomon. Ce sont les seules où je suis bien dedans, même si elles laissent à désirer sur terrains mouillés.
Toujours sur les pieds j’ai acheté des tongs Volcom « Recleener », une taille en-dessous de ma pointure habituelle afin que je soit bien serré dedans et que cela ne bouge ou glisse pas trop sur les pédales. J’ai préféré mettre le prix plutôt que de changer régulièrement pour quelques Euros. Après je pense que les deux techniques se valent.

Pour mettre sur la tête : Une casquette, un bandeau et un cache cou Buff qui fait un peu tout sur la tête.

Je prend aussi des gants de soie Craft voir également une paire de gants de vélo pour la pluie et le froid.

 

Le Tricycle

Dans cette catégorie je vais bien sûr mettre le Trike mais aussi tous les accessoires de celui-ci et le matériel pour la mécanique.

Je suis à la recherche d’une housse pour le tricycle qui me servirait pour le transport en avion ou train. Mais pour le moment, avec ses dimensions se rapprochent plus du cube que du parallélépipède rectangle des housses traditionnelles, je n’ai pas encore trouvé mon bonheur. Si connaissez quelque chose n’hésitez pas à m’en faire part !

J’ai fais monter un porte bagages sur la roue arrière pour mettre toutes mes affaires.
J’aimerai éviter de prendre des sacoches (je vous explique pourquoi plus bas). Le top serait que le tout rentre dans mon sac. Je prendrai ma décision une fois que j’aurai mis tout le matos dedans.

La pompe, les démontes pneus, les deux chambres à air et le kit de rustines sont bien évidemment indispensables.

J’ai monté un porte gourde, qui va avec sa gourde, et qui peut me servir à accrocher deux trois trucs.
Je ne l’ai pas encore le compteur sera de la partie.

Matos un peu « technique » (clé à pipe de 19, dérailleur, rayons, maillons de chaîne…) offert par Decathlon Annemasse.

C’est n’est plus un projet, c’est désormais fais. J’ai fais souder des renforts sur l’avant et l’arrière du tricycle afin de mettre des bagages de ces deux côtés. Une nouvelle structure en Aluminium attend une bâche qui doit venir se fixer au-dessus de ma tête pour me protéger des intempéries.

 

Le Bivouac

Pour ce qui est du camping je pars avec la tente Quechua « T2 Ultralight Pro » qui pèse 1,8kg et qui s’attache pile poil sur le dessus de mon sac. Elle ne prend pas beaucoup mais n’a pas beaucoup de place non plus, mais pour un voyage en solitaire elle est parfaite.

Pour le sac de couchage je pars avec le Millet « Baïkal 750 » qui prend moins de place que mon précédent sac Quechua.
Petite astuce : Si la température devient inférieure au seuil de votre sac, poser simplement sur le sac de couchage une couverture de survie. Je n’étais pas convaincu, j’ai testé ça au Kilimanjaro et ça marche du tonnerre. Aussi, si vous avez froid aux pieds il y a la solution de l’eau bouillante dans la gourde en alu ou le sac poubelle (mais ce dernier fait vite transpirer et il est préférable de garder les chaussures).

J’ai aussi un sac à viande. Utile pour une question d’hygiène. Il est aussi plus simple à laver que le sac de couchage et fait gagner quelques degrés.

Les plus grands aventuriers feront sans (je pensais être un grand aventurier avant) mais je pars avec un matelas gonflable. Ca prend un peu de place dans sac, ça fait son poids, mais ça rajoute pas mal de confort et permet de s’isoler du sol froid.
Les bull quies sont aussi dans le sac à dos. Je ne m’en sers pas souvent mais ils peuvent être très utiles apparemment.

Pour ce qui est des repas je me suis acheté un couteau, une fourchette et une cuillère en plastique à Decathlon ainsi qu’un couteau Suisse au cas où je tombe sur un os.

J’ai la popote en aluminium et un « X-bowl XL » de Sea to Summit que fera office de verre et de popote de rechange.

Niveau accessoires je prend des pastilles inflammables pour faire chauffer une soupe, des nouilles ou un petit plat.
Jordan m’a fait parvenir une sorte de réchaud qu’il a fabriqué lui-même à la McGyver avec une canette d’Ice Tea donc si j’ai la place dans le sac je le prend avec une bouteille d’alcool à brûler. Ca me rajoutera quelques repas chauds supplémentaires.

 

rechaudjordan

 

Une cordelette de 10m va me servir pour étendre le linge et certainement pour bricoler 2-3 trucs.

Et enfin pour stocker mon eau j’ai également acheté chez Sea to Summit un vache à eau de 4L.

 

Trousse de Toilette

On met bien sûr la brosse à dents, la serviette microfibres, la pince à épiler et un rasoir.

Bon plan : Je me suis aussi acheté le Savon du Dr Brooner en bloc (moins encombrant et dure plus longtemps qu’en bouteille). Beaucoup de voyageurs vantaient les mérites de ce savon biologique. Je vous liste quelques unes des 18 utilisations auxquelles il prétend :
-> Shampoing
-> Bain moussant
-> Mousse à raser
-> Dentifrice
-> Bain de bouche
-> Lessive
-> Enlève les pesticides sur fruits et légumes
-> Etc…
Certaines utilisations veulent dire la même chose et d’autres (comme spray pour les plantes) ne sont pas vraiment utiles pour le voyageur. J’ai voulu tester ça pendant le Kilmanjaro mais je ne suis pas encore assez organisé pour éviter de me laver les dents avec le côté qui m’a servi pour les aisselles ou autres parties pas très clean… En tout cas il est assez gras, mousse très bien et les arômes sont agréables. Seul hic j’ai du me lever 4 fois en 15 jours en Tanzanie. Je verrai donc aux USA ce qu’il vaut sur la durée.

troussedetoilette

Les étrangers disent que les français sont sales ? Non, jamais…

 

Pharmacie

Je fais pas mal d’eczéma donc je prend avec moi ma crème pour le traiter, histoire que je n’ai pas la tête toute rouge sans arrêt.

La crème solaire pour les premiers mois et pour la seconde partie du voyage je l’échangerai contre un anti moustique. A voir aussi pour la deuxième partie du voyage pour le traitement contre le Paludisme. Est-ce que je prend un traitement en préventif ou est-ce que je m’enfile 4 comprimés de Malarone si les symptômes apparaissent avant d’aller à l’hôpital ? Je ne sais pas encore.

Le rouleau de strap pourra aussi faire office de scotch si besoin.

Déjà qu’elle n’était pas une option, et maintenant que je suis convaincu en plus, je met dans le sac la couverture de survie.

Pour la pharmacie en elle même :
-> 5 pansements larges
-> 5 compresses
-> Doliprane
-> Tiorfan
-> Spasfon
-> Baume du tigre rouge (sur recommandations de Baptiste d’En S’melle)

 

Les Papiers

La première chose à faire est déjà de faire une copie de ces documents que vous enregistrez et sur votre ordinateur et sur votre adresse mail. Comme ça si jamais il y a une perte vous avez quelque chose.

Je mettrai le passeport dans une poche et la carte d’identité dans une autre.

Il faut bien avoir ses billets d’avion ainsi que des photos d’identité (qui peuvent être demandés pour les visas).

Le permis de conduire international (gratuit et valable 3 ans) peut être utile.

Plus en ce qui concerne la Santé pensez à la carte européenne d’assurance maladie (pour les voyage en Europe bien sûr) et votre certificat d’assurance voyage.
Enfin ayez toujours votre Carnet jaune qui est votre certificat international de vaccination (le carnet de santé ne doit pas sortir de France).

 

Les Accessoires

La paire de lunettes de soleil et la montre.
J’ai aussi pris trois sacs de compressions Sea to Summit pour gagner de la place avec le linges et compartimenter le sac. Toujours chez le même fabricant j’ai pris deux petites pochettes étanches pour les papiers et le petit électronique.

Pour parler électronique j’ai une Gopro Hero3 Silver pour la vidéo et les photos. Je vais aussi me servir de mon iPhone 5C qui a une très bonne qualité d’image. Pour tout le reste je vais sûrement partir avec un MacBook Pro 13″.
Je vais aussi prendre une batterie externe pour les petits appareils et certainement un chargeur solaire.
Bien penser à un adaptateur pour les prises.

J’embarque également une lampe frontale, une mini lampe à dynamo ainsi qu’une pierre à feu.

Je rangerait tout ça dans un sac de trekking Quechua de 100L offert par Decathlon Annemasse.

Pour l’eau il y aura la Lifestraw (voir l’article).

Pour le vélo et les sacs je vais prendre un cadenas Pacsafe pour pouvoir tout accrocher ensemble.

 

candenaspacsafe

 

Je pense prendre un voir deux bouquins pour quand je trouverai le temps long. J’achèterai des cartes routière directement dans le pays en question.

Et pour finir il me faudra un carnet et quelques stylos déjà pour que je puisse marquer quelque chose mais aussi pour dessiner si jamais j’ai des soucis avec la barrière de la langue.

 

Voilà pour tout le matériel. Je vous mets les listes en-dessous pour que ce soit un peu plus clair et synthétisé.

liste materiel