preparation itineraire

L’Itinéraire

août 05, 2014 / by / 0 Comment


Après mûre réflexion j’ai choisi d’arpenter le globe d’Est en Ouest. Je vous explique dans cet article comment j’ai orienté mes recherches ainsi que mes motivations quant à ce choix afin d’élaborer un trajet qui va m’emmener aux 4 coins du monde.

 

L’itinéraire pour mon tour du monde

 

Comme je vous le dis juste au dessus j’ai opté pour un tour du monde d’Est en Ouest. Les saisons ont conditionné ce choix. Étant donné que je vais passer un an et demi couché dans mon tricycle autant le faire tranquillement sous le soleil plutôt que sous la neige et la pluie.

litineraire

L’Amérique du Nord

Top départ à la fin du mois d’Avril 2015, en fonction des prix des billets d’avion. Le tour du monde débutera à Denver (que je rejoindrai en avion). Pourquoi Denver ? Au départ je voulais partir de San Francisco, passer par Vegas et rejoindre l’itinéraire actuel vers Salt Lake City mais même au printemps les températures de la Vallée de la Mort dépassent facilement les 40°C. Je me suis donc incliné. Le Colorado dispose de nombreux cols à plus de 4000m et Baptiste m’a lancé mon premier défi : en franchir un avec mon Trike. C’est donc cet élément là qui m’a fait choisir mon point de départ.
Je traverserai ensuite les Rocheuses par ses parcs nationaux qui me font rêver depuis tout jeune avec comme objectif : Calgary. Tout le monde dit du bien de l’Ouest du Canada je vais donc aller vérifier ça de mes propres yeux. La fin du voyage sur le continent américain sera en Alaska pour sa nature sauvage et suivre les traces d’A. Supertramp, d’Into the Wild.
Le timing, les saisons et le budget m’obligent à faire l’impasse sur l’Amérique du Sud pour ce tour du monde.

L’Océanie

Le voyage continue en Nouvelle-Zélande et son île Sud qu’il me tarde de découvrir. En espérant pouvoir chausser les skis à la fin de leur saison.
Je vais ensuite m’arrêter travailler environ 2 mois en Australie pour renflouer les caisses et me permettre de me payer un van pour faire un Roadtrip sur la côte Est et profiter du voyage sans avoir besoin de pédaler. Ce sera l’Eté chez eux et puis dormir ailleurs que sous la tente dans le pays qui a toutes les petites bestioles les plus venimeuses du monde n’est pas pour me déplaire.

L’Asie

Un tour du monde sans passer par l’Asie ne serait pas vraiment un tour du monde. Et puis après ce voyage dans les pays développés il serait bête de ne pas profiter des prix peu élevés de cette région.
J’attaquerai donc par la Thaïlande et Bangkok pour découvrir ce pays qu’on dit paradisiaque et avec un brin de curiosité envers le Bouddhisme qui m’intrigue et que je souhaiterai découvrir.
Je remonterai ensuite en direction du nord du Laos qui sera un pays de transit pour entrer en Chine (si j’arrive a avoir un visa…).
L’arrière pays ou la nature aurait encore un semblant de droit m’attire. Je roulerait jusqu’aux contreforts du Tibet en m’arrêtant aux environs de Chendgu. Je traverserai la suite du pays en train (le délai d’un mois du visa m’oblige) en faisant un premier stop au Mont Hua Shan pour tenter la via ferrata la plus dangereuse du monde et un deuxième stop à Pékin pour voir cette fameuse muraille.

Le Transsibérien

Un retour en avion gâcherait le plaisir (mais sera peut être a envisager si des problèmes de visa se présentent). J’ai donc décidé de tenter l’aventure Transsibérien, ou plutôt le Transmongolien puisqu’il m’emmènera à Oulan-Bator pour que je profite des steppes en poney. Je ferai un second arrêt à Irkoutsk à l’entrée de la Sibérie pour aller rouler autour du lac Baïkal.
A l’initial je comptais terminer ce voyage en train à Sochi, mais les tensions avec la Crimée et le retour en Europe par la Géorgie et la Turquie s’annonçait tendu. Du coup je m’oriente vers Saint-Pétersbourg.

L’Europe

La sortie de la Russie me fera arriver en Finlande. Je remonterai ensuite jusqu’en Suède avec en ligne de mire les îles Lofoten en Norvège. La fin de la descente se fera en Ecosse, Irlande et Angleterre. S’en suivra mon retour en France qui sera plus ou moins rapide en fonction du timing et de la météo.

Voilà vous en savez autant que moi quant à l’itinéraire de mon tour du monde.
Il est certain qu’il va y avoir des changements sur celui-ci durant le voyage. Partir avec un fil conducteur et des temps de passage était important pour moi d’un point de vue organisation. Après il arrivera ce qu’il arrivera…

preparation itineraire

 

Les étapes pour créer un itinéraire 

 

Sélectionner les pays qui vous intéresse

Le principal choix qui va motiver votre départ est celui de voyager. La plupart des gens vont voyager dans des pays qui les intéresse. C’est ce qui justifie le fait qu’ils aient envie de les découvrir et c’est la base de votre élaboration d’itinéraire. Ne cherchez pas à calculer quoi que ce soit, contentez-vous de lister tous les pays que vous souhaitez voir, qui vous intéressent ou qui vous intriguent.

Prendre un planisphère pour les situer

Le fait de prendre le planisphère va vous permettre de repérer tous les pays que vous avez listé dans l’étape précédente si vous n’êtes pas un fin géographe. Vous y trouverez aussi des pays que vous avez oublié de mentionner. A partir de là vous allez pouvoir déterminer quelles sont les zones géographiques pré-dominantes qui nécessiteront un passage obligatoire, et inversement, les pays isolés qui sont susceptibles d’être éliminés. Personnellement c’est à ce moment que j’ai éliminé Madagascar et le Groenland.

Tracer vos premiers itinéraires

Dans cette étape c’est : Freestyle time !! Laissez place à votre imagination pour tracer différents itinéraires. Incluez certains pays dans un trajet, supprimez-les dans d’autres. Vous aller pouvoir voir si vous souhaitez faire le voyage de gauche à droite ou de droite à gauche. Ne vous fixez pas de limites pour le moment, essayez simplement d’en imaginer le plus possible. Tracez les tous sur la même carte. A la fin, un itinéraire phare se dessinera.

recherche itineraire

Faites coïncider votre trajet en fonction des saisons et de la durée de votre voyage

Si vous en êtes déjà là c’est que vous êtes sur la bonne voie. Maintenant le but est d’adapter votre parcours en fonction des saisons. Il est vrai que vous allez peut être galérer en stop à Moscou au mois de Janvier ou à vélo dans le Nevada en Juin. Ce sont les saisons qui ont conditionnées la durée de mon voyage. Bien qu’à l’initial vous aurez une idée de la durée de votre trip les conditions climatiques vont vous donner avec précision la durée du voyage.
Après tout ça vous aurez un itinéraire et, je n’en doute pas, un projet solide. Et rien ne vous empêche, plus tard, de faire quelques changements et d’ajouter certains pays dans votre projet.

 

Sylvain et François de Tourdumondiste ont réalisé un super article bourré de statistiques sur les différents itinéraires des tour du mondistes. Voici le lien de l’article.