reseaux du voyageurs

Les réseaux qu’utilisent un voyageur à travers le monde

août 23, 2015 / by / 0 Comment

Internet facilite les rencontres, c’est bien connu. Meetic et Tinder ne me servant pas tellement à l’autre bout du monde j’ai appris à utiliser d’autres réseaux pour discuter, rencontrer, communiquer et faire bien d’autres choses. Je vous partage aujourd’hui ceux que j’utilise en espérant que vous puissiez en profiter.

 

Se loger

Trouver un toit où dormir peut être un vrai casse tête pour le voyageur qui n’a pas franchi le cap de « voyager à la one again bistoufly ». Les nuits à l’hôtel et à l’auberge de jeunesse, bien que confortables, représentent un gouffre pour le porte-monnaie. Une solution existe sur internet, en France comme à l’étranger : Aller dormir chez l’habitant.

Couchsurfing

« Surfer de canapé en canapé » si on veut faire une traduction. Il est le réseau le plus connu et le plus utilisé par les voyageurs. Le principe est simple. C’est un peu à l’image de Facebook, vous créez votre profil ce qui vous permet de rentrer sur le réseau. A partir de là vous pouvez contacter toute personne également inscrite et aller dormir chez eux. Je suis souvent dessus à regarder les personnes qui se situent dans les prochaines villes où je passe. Dès que j’ai trouvé un profil qui me plaît j’envoie ma demande et attend la réponse de la personne. Cela permet de faire des rencontres. Cela permet de passer une nuit au chaud et à l’abri. Et c’est gratuit.
Si vous ne voyagez pas vous pouvez également vous inscrire en tant qu’hôte pour héberger des personnes. Vous êtes libres de les accepter où non. Ils n’ont pas votre adresse tant que vous ne la leur donnez pas. Les petites villes de campagne c’est de temps en temps (2x personnellement sur la Roche) par contre les grosses villes comme Lyon et Paris c’est sans arrêt. A vous de voir quel rythme vous préférez suivre.
Votre hôte s’engage à minima à vous faire dormir chez lui sur son canapé. Après lorsque j’ai accueilli des gens je résonnais en me disant « Accueilles les comme tu voudrais être accueillis ». Je ne suis pas le seul à résonner comme ça. J’ai rencontré Stacey via Couchsurfing et vous vous souvenez tout ce qu’elle a fait pour moi ? Bon c’est vrai que c’était exceptionnel mais être chez les locaux permet d’apprendre beaucoup de choses ainsi que de connaître les petits coins de paradis que les autres n’ont pas idée et qui ne sont pas sur votre Lonely Planet. La plupart du temps, même si ce n’est pas le deal, ils vous inviteront à manger.
Bref, ce réseau, vous l’avez compris, permet de rencontrer du monde et de faire de très belles économies.

Warmshowers

« Douches chaudes » pour la traduction de celui-ci. Warmshowers est le même principe que Couchsurfing. Il est cependant réservé aux cyclo-voyageurs. Cela permet de cibler un peu plus le profil de personne sur qui tu tombes. Ton futur hôte a aussi déjà été à ta place et t’ouvriras peut-être plus facilement sa porte. Petit point négatif, le site est moins ergonomique que Couchsurfing, un peu moins de personnes aussi, et surtout j’ai souvent des problèmes avec mes codes d’accès. Le gros souci est aussi que comme pour le moment je n’ai pas de tricycle et bah je peux pas m’en servir…

Vous pouvez trouver d’autres réseaux d’hébergement de la sorte sur internet mais je ne les utilise pas personnellement.

 

Le Volontariat

Beaucoup d’entre vous m’ont demandé avant mon départ si j’allais travailler pendant mon tour du monde. Je ne fais pas ce voyage pour gagner de l’argent. Par contre si je peux en économiser… Des réseaux existent afin de mettre en relation des entreprises ou des particuliers qui ont besoin d’aide avec les voyageurs.

Le Wwoofing

« World-Wide Opportunities on Organic Farms«  qui veut dire Opportunités dans les fermes-bio du monde entier. Le « ing » derrière c’est soit ING Direct qui se fait de la pub soit une histoire de conjugaison ou de grammaire avec la langue anglaise. Le Wwoofing permet d’aller travailler dans des entreprises du domaine de l’agroalimentaire, des auberges de jeunesses, ou autre petite structure de la sorte. En échange d’une aide d’environ 4h par jour, votre employeur s’engage à vous nourrir 3 fois par jour ainsi qu’à vous héberger. Vous n’êtes pas un professionnel, donc vous êtes plus là pour apporter votre aide comme vous le pouvez plutôt que pour travailler.
Manger et dormir sont les deux choses dont vous aurez toujours besoin en voyageant, la plupart du temps en les monnayant. Pouvoir avoir cela gratuitement représente une belle économie. Mettre la main à la patte de 8 à 12h par exemple vous laisse tout le reste de la journée pour profiter et découvrir tout ce qu’il y a autour. Comme c’est indiqué dans le titre, travailler à la ferme signifie que vous serez amenés à travailler avec vos mains (et non avec vos doigts sur un ordinateur) la plupart du temps à l’extérieur. C’est quand même sympa.

Attention. Il était important de vous présenter ce réseau étant donné que c’est le plus développé au monde. Cependant j’ai lu beaucoup de retours de voyageurs et de témoignages comme quoi les wwoofers étaient une main d’oeuvre facile et gratuite. Certains travaillaient 8h par jour, mangeaient de pauvres sandwichs en guise de repas et dormaient dans des « chambres » collectives pas clean du tout. Du coup je n’utilise pas ce réseau.

HelpX

« Aide » avec un X derrière. Je ne sais malheureusement pas à quoi sert le X. Celui-ci c’est Baptiste d’En S’melle qui me l’a fait découvrir. Et oui encore lui ! Si vous ne le connaissez pas encore voici l’article où il s’était incrusté sur My Bike Is Your Bike : Mon voisin fait le tour du monde en stop.
Le principe est le même que le réseau précédent. Si ce n’est, d’après ce que j’ai compris, réservé à de petites structures et des particuliers. Le mot « aide » et non « travail » est bien spécifié dans le titre. Je suis donc très souvent sur ce site qui me paraît plus confortable. C’est ici que j’ai trouvé mes boulots dans le ranch avec les bisons et celui au coeur des parcs nationaux canadiens chez Pauline et Raoul, originaires d’Annecy. J’ai toujours été bien traité et limite considéré comme un membre de la famille.
J’ai payé 20€. Grâce à ça j’ai tous les contacts sur les annonces pendant 2 ans. Si vous ne payez pas vous voyez uniquement les annonces. Par exemple, sur Wwoofing c’est 60$ uniquement pour le Canada…Grâce à ça j’ai pu aller vivre des expériences uniques, faire de belles rencontres, et économiser 12€ chaque jour passés auprès de ces personnes. Un bien fou après ce départ calamiteux…
Etant donné qu’il est prévu que je passe beaucoup de temps en Nouvelle-Zélande et en Australie je renouvellerai ces expériences là-bas car ce sont des pays réputés pour être très chers avec une règlementation très rigide quand au camping sauvage. Sur HelpX comme sur un autre, n’oubliez pas que les propositions qui vous font rêver en font rêver d’autres dans la même situation que vous. Essayez de vous démarquer.

Un autre réseau que je n’utilise pas mais qui est sur le même principe et très répandu : WorkAway.

 

Communiquer

Voyager tout seul c’est bien mais il faut être costaud mentalement, surtout au départ. Avoir le soutien des proches a pour moi été essentiel à mes débuts. Aujourd’hui j’utilise ces réseaux pour donner de nouvelles dès que j’en ai l’occasion.

Skype

Tout le monde le connait celui-là non ? Skype est un logiciel à télécharger et à installer sur votre ordinateur. Il y a aussi une application mobile pour s’en servir depuis les smartphones (elle marche très bien). Une fois celui-ci installé vous pouvez échanger gratuitement avec toute personne, n’importe où dans le monde, ayant elle aussi installé ce logiciel. Les deux conditions : avoir un bon débit internet et être connecté en même temps sur Skype. En plus de pouvoir parler en direct on peut voir en direct la personne à laquelle on s’adresse.
Skype offre aussi la possibilité d’appeler directement sur les téléphones des personnes que vous souhaitez contacter. Par contre vous devrez acheter des crédits.

sessionskypeaveclafamille

WhatsApp

Là c’est une application que vous téléchargez sur votre smartphone. Cela vous permet, lorsque vous êtes connectés en Wifi (comme pour tous les autres réseaux et logiciel d’ailleurs), d’envoyer des SMS à toutes les personnes qui disposent également de l’application.
Le second gros avantage de cette appli est que vous pouvez appeler vos contact directement sur leur téléphone, sans attendre qu’ils soient connectés comme Skype. Cela se passe comme un appel normal, c’est gratuit parce que vous passez par la Wifi, mais vous ne voyez pas la personne. Du coup je m’en sers quand le débit internet rame. Ca me permet de papoter un petit peu même si il peut y avoir quelques secondes de décalage suivant la puissance du débit.

Facebook

Contrairement aux autres applications, lorsque tu envoies un message sur Facebook tu peux être sûr qu’il sera lu rapidement. Etant donné que tout le monde passe son temps là-dessus c’est facile de parler avec un petit peu tout le monde. De plus, les messages partent assez rapidement donc vous pouvez échanger énormément en très peu de temps.
Ryan, du site lesacados.com, vous donne sa technique pour téléphoner normalement depuis l’étranger sans se ruiner. L’idée est bien pour les expatriés ou les étudiants à l’étranger qui souhaitent garder leur numéro français. Par contre, pour les voyageurs, est-il bien nécessaire de partir à l’autre bout du monde si c’est pour rester accroché avec maman et mamie pendant des heures au bout du fil ?

 

En Bonus

Envoyer des cartes postales

La magie des nouvelles technologies… Une application sur smartphone existe : MaCartàMoi. Elle vous permet de prendre la photo de votre choix et d’en faire une carte postale. Plus besoin d’aller dans le bureau de tabac acheter une vieille carte avec une plage et des coquillages. Non, maintenant vous pouvez mettre votre cul à la place. C’est plus sympa. Les cartes, que vous soyez en France, en Argentine ou aux Fidji arrivent 3-4 jours après leur envoie (plus besoin d’attendre 6 mois) dans une enveloppe. Vous pouvez vraiment mettre votre cul dessus !! Pour pouvoir les envoyer il vous suffit juste d’acheter des crédits qui vous donne droit à un certain nombre de cartes. Ca me revient environ à 1,50€ la carte à peut près. Pas pire du tout.
Les crédits que vous achetez ne sont valables qu’un an par contre. Je me suis fais hara-kiri l’autre jour…

Quand je vous dis que vous pouvez payer votre cul...

Qu’est-ce que je vous disais ?

Sinon Moran de Rencontre le Monde a sa technique pour envoyer des cartes postales gratuitement. Je n’ai pas encore osé essayer.

 

Vous avez maintenant tout un tas d’idées et de liens à suivre. Il faut bien vous dire que tout ça n’est que du bonus et du confort. Je voyage en me disant que le soir je vais dormir quelque part sous ma tente et manger un biscuit avant de m’endormir. Les voyages sont faits de rencontres et peut être que dans la journée je vais croiser une personne qui va me proposer de dormir au chaud, manger un bon repas et prendre une douche. Mais ça, ça ne se prévoit pas.