Tricycle aujourd'hui

Le tricycle a été retrouvé, MAIS…

mai 29, 2015 / by / 0 Comment


Toute une histoire ce tricycle… Je vais vous parler un peu de voyage et de ce que je fais ces derniers temps avant de rentrer sur le sujet sensible qu’est le tricycle. Ca m’embête de tourner autour de ce sujet depuis quelques semaines alors que je suis censé voyager, mais il me semble que c’est un point important. Vous allez comprendre pourquoi je n’ai pas bougé d’Idaho Springs depuis plusieurs semaines.

Qu’est-ce que je fais ?

 

A vrai dire je n’ai pas fais énormément de choses depuis le dernier article. Enfin si. Mais pas des trucs fou. Enfin si. Mais pas des gros trucs de fou. Enfin bref… Je suis pas mal à faire des recherches pour planifier des plans. Cependant, je fais quand même quelques trucs. La lessive, à manger, tondre la pelouse, nettoyer la voiture, je fais comme chez moi.

Match de Baseball

Sinon Stacey me promène à gauche à droite, je vois du pays. Elle m’a emmené voir un match de Baseball. Denver VS Philadelphie. 4$ la place. J’ai compris pourquoi… Moi qui pensait assister à un grand moment et bah non. Qu’est-ce que je me suis fais chier ! Déjà les mecs ils courent en survêtement, si j’étais leur prof d’EPS ils auraient pas la moyenne ces branquignoles. En même temps ils tapent la balle une fois sur dix donc ils ont pas à courir beaucoup. J’ai pas non plus compris toutes les règles mais ça ne m’a pas passionné des masses. Par contre le stade et la mini ville dans le stade, ça, ça envoyait du lourd.
Sur le trajet j’ai aussi appris une règle très importante de la culture américaine. Il ne faut jamais prendre en stop quelqu’un de mieux habillé que vous. Ce sont des curés qui vous parlent de Jésus tout le long du voyage.

Du rafting

Elle avait aussi un plan pour aller faire du rafting, du coup je suis aller tester. Elle m’a juste informé avant de partir qu’il y a une nana qui s’est tuée quelques jours avant dans cette même rivière en tombant du raft, « histoire que je sois au courant des risques ». En même temps à chaque fois que je vais faire un truc il y a quelqu’un qui meurt donc bon… Par contre je me suis bien chié dessus dans le bateau. Avec toute la pluie les rapides envoyaient un chouille plus que ceux des Gorges de l’Ardèche, juste un chouille. Je faisais pas le malin et je me suis fais éjecter 2 fois du raft mine de rien. Et Stacey qui me disait que le guide faisait des trucs hyper dangereux et qu’elle était pas sereine. Elle me dit ça alors qu’on est coincé sur un putain de rocher au milieu d’un putain de rapide ! Ca fait des bons souvenirs ! Quand j’y repense, je suis exactement comme le touriste qui vient prendre des leçons de ski avec moi aux Carroz. J’espère être un peu meilleur que le guide par contre… 🙂

rafting

Enterrement de vie de jeune fille

Je l’ai aussi accompagné à un enterrement de vie de jeune fille. Elles font soft les américaines, elles se contentent de boire des bières et manger des nachos. Mais bon ça parlait de choses qui me font un peu peur alors comme il y avait du baseball à la télé j’ai regardé. C’est pour vous dire au point où j’en étais.
Bon plan : Aux USA, quand tu es au bar, si tu bois un Coca, tu es resservi autant de fois que tu le souhaites. J’ai expérimenté ça une fois mon Coca fini le serveur m’en a resservi un. J’ai ouvert les yeux autant que je pouvais pour lui signifier que je ne voulais pas payer deux Coca. Il ne m’a pas vu le bougre. J’ai donc bu mon verre. A peine fini il revient m’en servir un autre. C’est là qu’on m’a dit que c’était gratuit. Ca passe tout de suite mieux. N’ayant plus très soif j’ai quand même terminé pour ne pas gaspiller. Il revenait encore m’en servir un mais je lui ai dis d’arrêter parce que je voulais pas finir gros.

Des recherches

Comme il pleut tous les après-midi à partir de 14h il est impossible de partir faire de la rando plusieurs jours en montagne, ou quelque chose dans le genre, sans se faire rincer à coup sûr… Je reste donc devant mon ordinateur à faire des recherches concernant la suite de mon aventure. Tout y passe. L’itinéraire qui se modifie, la recherche de travail, d’idées de locomotion, de partenaires de voyages, de demandes de visa, TOUT vous dis-je. C’est pas le plus passionnant mais c’est un passage obligatoire pour continuer l’aventure d’une autre façon que le fait le voyageur traditionnel, à qui je ne veux pas ressembler. Comme j’ai différentes nouvelles qui arrivent tous les jours je change de plans comme de tee-shirt. Enfin j’ai pas beaucoup de tee-shirts mais vous m’avez compris.

arretedefruita

Du VTT

Mémorial Day oblige, weekend de 3 jours aux Etats-Unis. Je pars donc faire 3 jours de VTT avec Jess et Tyger à Fruita, à la frontière avec l’Utah. Niveau paysage on est un cran en-dessous des canyons de Moab, mais niveau vélo on est sur du lourd. Ca m’a redonné envie de remonter sur un deux roues. Comme d’habitude on s’est choppé la pluie tout les jours mais les spots de descente sont bien sympas, accessibles à tous. Le camping avec les américains c’est toujours aussi cool. Ils partent avec tout un arsenal qu’on ne peut même pas imaginer. Mais c’est fun, je passe de bons moments et garde de bons souvenirs. J’ai eu le droit à 2h de « 4 Wheels » dans le truck de Brett (qui nous a rejoint le dimanche) à faire les cons sur les pistes de motocross, c’était excellent !
Je me suis aussi fais un petit kiffe quand Stacey m’emmenait chez Jess au début du weekend. Pour la première fois depuis que je suis revenu nous sommes passé par le Loveland Pass que j’avais gravi à mes débuts en tricycle. Stacey avait son matos de ski dans la voiture. Étant chaud patate je lui demande si il n’y aurai pas moyen qu’elle me prête ses affaires pour que je descende de l’autre côté du col en ski et qu’elle me récupère plus bas. Elle accepte. Partant faire du VTT dans le Sud je n’avais pas de pantalon. C’est comme ça que je me suis retrouvé à 19h30, sous la pluie et le vent à 3700m d’altitude, à faire du ski en short. La neige était pas terrible mais j’étais content de ma connerie. Il m’en faut peu vous savez.

loveland pass

 

C’est l’histoire d’un tricycle…

 

Le tricycle a été retrouvé

Complètement fou, je vous l’accorde !! J’ai été mis au courant lors de mon séjour à Moab, il y a une quinzaine de jours, soit environ 10 jours après sa disparition. Manque de réseau dans les canyons et impossibilité d’avoir le shérif en direct, je suis resté plusieurs jours sans rien savoir d’autre. Ensuite j’ai su qu’il avait été retrouvé dans une rivière au Nord. Et enfin, après plusieurs messages, j’ai appris qu’il serait, d’après le shérif et le journaliste de Craig, « en bon état ». Ni l’un ni l’autre n’étant monté dessus pour vérifier je décide de rester discret quand à cette nouvelle et de la garder pour moi le temps d’être certains qu’il soit état de rouler. Vous lirez plus bas que j’ai bien fais de ne pas mettre la charrue avant les bœufs…

Une nouvelle organisation

Ca m’a fait très bizarre de savoir que j’avais de nouveau mon tricycle. Le nouveau projet que j’étais en train de monter sans lui tombait à l’eau et j’avais beaucoup trop de retard pour repartir en tricycle d’Idaho Springs. Mais au fil de la journée la boule au ventre est partie et, alors que je ne pensais pas repédaler avant plusieurs mois, l’envie de repartir sur le tricycle était bien présente. Dès lors, une nouvelle organisation s’est enclenchée. Faire les démarches pour que le trike soit transféré dans le magasin de cycle de la ville de Craig afin qu’il vérifie l’état du tricycle et fasse d’éventuelles réparations pour que nous puissions ensuite aller le chercher (Craig est à plus de 4h de route d’Idaho Springs) au moment de monter dans le Montana. Un grand merci à J&R Cyclery pour ce coup de pouce qui fait énormément de bien !! Stacey a décidé de m’accompagner dans le Montana afin qu’on se fasse un petit roadtrip là-haut avant que chacun reparte faire son petit bout de chemin. Ca m’arrange énormément et me permet de rattraper tout mon retard. Alors que l’on devait décoller Jeudi soir, on reçoit un appel du magasin de vélo le Mardi soir…

MAIS

Parce qu’il y a toujours un mais et que l’histoire était trop belle… Le tricycle n’est pas en état de repartir. J’ai passé ces deux dernières semaines à remonter le projet pour qu’au final on me dise que ça ne jouerai pas. De ce que j’ai compris il y a de la casse au niveau des soudures, du siège, de la chaîne et deux autres parties que je n’ai pas réussi à comprendre. Impossible a réparer par le magasin de vélo qui n’a pas les pièces. Du coup le départ prévu Jeudi est râpé et la suite du voyage est de nouveau flou. Un coup il y a le tricycle, après non, après oui, après non… Pas facile à gérer comme situation. Stacey m’aide énormément en passant des mails et des coups de fil. Il y a un revendeur Azub au Sud de Denver qui souhaite tenter de réparer le tricycle. On essaie en ce moment même de le rapatrier dans ce magasin. J’attends donc quelques jours supplémentaires pour savoir si on peut avoir des pièces, les délais, le prix et la faisabilité de la réparation. Et je repartirai quoi qu’il en soit très prochainement pour le Montana où je suis attendu dans un ranch le 6 Juin afin de travailler quelques semaines contre le gîte et le couvert. Ca se présente comme une putain d’expérience de fou ! Surtout avec les animaux qu’il y a dans le ranch. Mais suspense oblige, je garde ça pour moi encore quelques temps 😉
Ne pas bouger pendant plusieurs jours va me permettre de vivre une nouvelle expérience hors du commun, d’attendre des éventuelles bonnes nouvelles du tricycle, ou encore de trouver un nouveau plan pour rejoindre la Canada début Juillet, comme c’était prévu au départ. Pour moi, c’est impossible d’avoir le tricycle avant le départ et je vais filer dans le Montana sans lui. Ensuite plusieurs solutions. La première, tout est réparé, on me l’envoie au ranch et je repars avec au Canada. La deuxième, les délais sont trop long et je repars sans lui au Canada par je ne sais quel moyen. Certainement en chameau. Une fois réparé on l’envoie chez des amis à Stacey en Nouvelle-Zélande pour repartir dessus cet automne. Et enfin la troisième, impossible a réparer ou trop couteux. Le tricycle filerait à la benne ou rentrerait en France. Si c’est le cas j’essaierai de trouver un vélo pour continuer.

Vous êtes désormais au courant de tout. Je suis à jour dans les articles et les nouvelles. Comme vous le voyez je ne sais pas trop comment ça va se passer. Ca me ferait bien plaisir de remonter sur le tricycle donc je reste patient en attendant d’avoir des réponses concrètes, fermes et définitives.

smile

Comme vous le voyez, depuis un mois que je suis parti, rien ne se passe comme prévu. J’apprends à vivre au jour le jour (pas évident pour quelqu’un qui aime tout contrôler) ainsi qu’à rester positif lorsque les péripéties qui m’arrivent me déstabilisent. J’ai le moral, j’ai la pêche, j’ai quelques plans de prévus à plus ou moins long terme (avec les conneries qui vont avec) quelque soit mon moyen de transport. La remontée vers l’Alaska va envoyer. Vous en faîtes pas pour moi. Le plus dur de c’est de ne pas avoir de reblochon.