trimming de Marihuana

Couper de la Marihuana dans le Colorado

novembre 23, 2015 / by / 0 Comment


Pourquoi publier cet article maintenant ? Tout simplement parce que je suis sorti des Etats-Unis. Ne connaissant pas la législation américaine sur le bout des doigts, je ne savais pas si, malgré que le cannabis soit légal dans le Colorado, je pouvais couper de la Marihuana là-bas sans avoir de problème par la suite. Maintenant que je suis de retour en France, je vous explique tout de cette expérience de « treemming ».

 

 

Un peu de culture générale

 

La Marihuana, le Cannabis, le Chanvre, appelez-le comme vous voulez, est une plante qui, à l’origine, poussait de façon naturelle en Afghanistan avant de devenir une des premières plante « domestiquée » par l’homme. C’était bien des centaines d’années avant que Jésus pointe le bout de son nez. Ces plantes étaient utilisées pour concevoir des vêtements ou pour leurs vertus médicale. On connait tous la principale vertu pour laquelle elle est utilisée aujourd’hui.
En 2000, le Colorado vote la légalisation du Cannabis, uniquement à usage thérapeutique. Douze ans plus tard, suite à un référendum, la « consommation personnelle en petite quantité » (28g) est elle aussi légalisée dans cet état et celui du Washington. L’Alaska a fait de même depuis le mois de Février. La Marihuana est aujourd’hui légalisée pour usage médical dans une quinzaine d’autres états des Etats-Unis.
Pourquoi certains états et pas d’autres ? Tout simplement pour des questions de religion et de politique. La vente de Cannabis rapporterait plusieurs centaines de millions de dollars à l’état du Colorado. Ca taperait même le milliard si j’ai bien compris. Autant d’argent qui ferait saliver les autres états qui envisageraient une légalisation dans les deux prochaines années. Les gens viennent s’approvisionner de tous les états du pays.
Bien sûr, si vous croisez un dealer au coin d’une rue qui veut vous vendre sa came ce n’est pas légal puisque non déclaré. Cependant, vous pouvez vous approvisionner dans des magasins spéciaux. On les appelle les « Dispensary ». Vous ne pouvez pas les louper ils ont les grosses croix vertes qui clignotes comme nos pharmacies en France. N’y allez pas pour acheter des capotes ou des suppos, vous risquez d’être surpris…

dernière étape

 


Le « trimming » de Marihuana

 

Comment me suis-je retrouvé là dedans ?

Comme vous le savez, je m’étais fais voler le tricycle une semaine après avoir attaqué mon tour du monde. Ayant décidé de continuer l’aventure, j’ai expliqué à Stacey (ma couchsurfeuse de l’époque) que je voulais faire des petits boulots en attendant de trouver une solution pour repartir et afin de lui payer un petit loyer (chose qu’elle n’a jamais voulu). Les choses ont fait que j’ai reçu pas mal de messages d’encouragement mais aussi des propositions pour travailler. Des connaissances de connaissances ou des personnes ayant lu mon histoire. Je me suis donc retrouvé deux weekends, dans des maisons spécialement prévues pour cultiver la weed, à travailler à la taille de celle-ci.
Pour ceux que ça intéresse de travailler sachez que les tontes ont lieu tous les mois, et généralement le weekend afin d’avoir des personnes disponibles pour travailler. Si vous trouver plusieurs maisons vous pouvez travailler tous les weekend. Quand à moi je ne donnerai aucun nom, aucun lieu, ou encore aucun conseils quand aux personnes à contacter pour ce genre de travail. Même si la Marie Jeanne est légale cela reste un sujet tabou. Faites bonne figure et on vous proposera certainement comme on me l’a proposé. Par contre, la Californie, ayant légalisée le cannabis dans un but médical, dispose d’immenses fermes en extérieur destinées à la culture de cette plante magique. Vous ne pourrez pas y travailler pour vous faire de l’argent (à moins d’avoir un permis) mais vous pouvez certainement y bosser sous forme de WWOOFING, juste pour le fun, et en continu.

moment de la coupe

Première fois que je touchais du cannabis

On m’emmène donc un samedi après-midi dans une fameuse maison. Je me retrouve avec 7-8 américains. Tous se connaissent plus ou moins. Il y a des avocats, des ingénieurs, des infirmières, tout ce que vous voulez. C’est marrant. Certains fument et se font un petit bédo de temps en temps. D’autres, comme moi, ne fument pas du tout et font ça pour arrondir les fins de mois. Enfin j’ai bien été obligé d’essayer… Ce serait bête de mourir con. J’ai tiré deux lattes sur du cannabis saveur « Blue Strawberry », ça ne m’a rien fait mais c’était bon de faire quelque chose d’interdit en France qui est complètement légal là-bas. On trouve environ 40 parfums de Marihuana différents comme cookie, citron, fraise, etc… Certains pieds sont fait pour t’arracher la tête, d’autres juste pour t’endormir le soir. Officiellement, tous ont un but médical, officieusement c’est vrai pour la majorité des pieds. Mais tout dépend de la manière de consommer la plante.

Le travail

Il y a le chef qui s’occupe de couper les pieds de cannabis pour nous remonter les branches. Ensuite c’est à nous de jouer. Comme je vous le disais, chaque pied est différent donc les instructions sont différentes lorsque l’on doit couper les fleurs. Le but du jeu est d’enlever un maximum de feuilles. Dès lors il y a deux options. Soit le boss a une machine (une sorte de centrifugeuse) qui permet d’enlever les petites feuilles et là ça va vite car on doit simplement couper les fleurs des branches et les plus grosses feuilles. Soit il n’a pas la machine et là, c’est la merde. Tu dois enlever toutes les petites feuilles en essayant de garder la grappe la plus grosse possible. Travail très minutieux par lequel j’ai commencé. Une nana était à côté de moi pour m’expliquer. Ou bout de 2h t’as les yeux qui partent dans tous les sens tellement t’es concentré avec ton petit ciseaux. Ce n’est pas à cause de la Marihuana, nous avions des gants pour nous protéger et le simple fait de respirer le « parfum » de la fleur ne fait rien du tout. 
Une fois que le boulot est fait, le patron te remonte de nouvelles caisses et descend avec ta récolte pour les faire sécher. La vente au « Dispensary » a lieu après cette étape.

le travail

Comment ça fonctionne ?

Bon c’était en anglais donc j’ai pas tout compris mais je pense avoir retenu l’essentiel. Tu te trouves une maison pour avoir les voisins à une certaine distance parce que ça sent fort la Marihuana. Ensuite tu achètes tout un équipement pour équiper tes salles pour la pousse. Vous imaginez même pas comme c’est impressionnant tout le matériel. Ordinateurs, ventilateurs, spots, enceintes, etc… Oui des enceintes pour la musique. J’avais entendu parler que la musique favorisait la pousse des plantes. C’était donc vrai. En règle générale elles écoutent de la musique classique mais dans une des maison où j’étais elles kiffaient le métal.
Dans les maisons tu as plusieurs salles avec différentes luminosités, différentes températures, différentes humidités, différentes puissances de vent, etc… Tout ça pour optimiser la vitesse de croissance des plantes et leurs garnisons. Les plus jeunes pieds sont dans des sortes de couveuses. Les lumières s’allument vers 17h pour toute la nuit. La journée si tu veux rentrer dans les salles c’est avec des sortes de frontales infrarouge pour pas les perturber. Le cycle total de la plante dure entre 4 et 7 mois si j’ai bien compris. Tout dépend de ce que son propriétaire souhaite en faire. Après chaque coupe les fleurs changent de salle pour avoir un endroit plus adapté à leurs besoins. En gros ça marche à peu près comme ça.

smileycannabis

 

Qu’est-ce que ça rapporte ?

THE question ! J’ai été payé comme les autres. Les patrons ont été cool avec moi. La première fois j’ai été bien moins rentable mais après 4-5h tu prends le coup de main et tu envoies du pâté comme tout le monde. C’est pas très compliqué. Ma paie oscille entre 15 et 20$ de l’heure (argent que je n’ai finalement pas accepté afin d’éviter d’avoir des ennuis). Tout dépend de la qualité et de la quantité du travail fait par l’équipe ainsi que de l’humeur et de la générosité de ton patron.
Lui, sur une journée complète à travailler il va vendre pour plus de 18000$ sa récolte. Cela diffère de quelques milliers de dollars en fonction des variations de prix et de la composition des plantes.
La photo que vous voyez ci-dessous va être vendu à un « Dispensary » pour environ 700-800$. Lorsque vous irez l’acheter, elle vous coutera environ 1600$.

1600$ de marihuana

Mon retour sur cette expérience

J’en garde un très bon souvenir. Ne fumant ni cigarette, ni cannabis je n’étais pas non plus au paradis. Ce fût tout d’abord une énorme chance pour mon anglais de me retrouver plusieurs heures au milieu d’américains qui parlent et rigolent entre eux. Tu apprends énormément.
L’ambiance de travail était génial. C’est encore plus cool qu’à la Poste et la Sécu !! Tu travailles devant la télé, avec ta bière à gauche et ta pizza à droite. Tu fais tes pauses quand tu veux, tu te sers dans le frigo comme tu veux. C’était génial. Tu bosses la plupart du temps pour tes amis donc tu ne cherches pas à les enfler et tes pauses se font seulement quand tu as mal à la tête ou quand tu as trop de résine sur tes gants et que tu dois les changer.
C’est aussi grave plaisant de pouvoir faire quelque chose en toute impunité alors que tu passerais par la case prison en France. Ce fût l’occasion de faire de belles rencontres, d’apprendre énormément de choses et je vais maintenant pouvoir ajouter une nouvelle ligne qui fera toute la différence sur mon CV.
Une belle expérience et de bons souvenirs.

changement de salle