blacksandbeachs

Aloha from Hawaii (Partie 1)

octobre 10, 2015 / by / 0 Comment

Plus de 40 degrés de différence pris contre la face en sortant de l’avion. Pas de doute je suis bien arrivé à Hawaii, dernier état américain que je visiterai durant ce tour du monde.

 

Direction Big Island

J’ai été hébergé par Ron en Couchsurfing mes 2 premiers jours sur Honolulu. Il m’a fait une rapide visite du centre ville avant de m’emmener faire du beach-volley et du snorkeling à Waikiki beach, histoire de me mettre tout de suite dans le bain.
2 jours après moi, Amandine, ma chérie, arrive à son tour sur l’archipel. 5 mois après, ça fait plaisir de retrouver une tête qui m’est familière et qui va voyager avec moi. Nous prenons ensuite un avion afin de nous rendre sur « l’île Hawaii » plus connue sous le nom de « Big Island ». Si l’aéroport d’Honolulu est un gros bordel avec un personnel aimable comme des portes de prison, celui de Kona est très sympa. Aucun mur, tout est à l’air libre.
Nous avons opté pour le Airbnb en terme de logement. Situé entre le couchsurfing et l’hôtel, ce sont des particuliers qui louent leur logement. Cela nous offre un peu de confort et d’intimité. Et oui, je ne suis pas tout seul cette fois-ci, il n’est donc pas question de loger à la one again comme d’habitude.

retouraeroport

 

Les tropiques

Si vous voyagez sur Big Island il vous faut absolument une voiture. Sur la réservation elle nous coûtait 180€ pour 5 jours, mais une fois arrivé au comptoir le prix est passé à 400€. Merci Dollar pour cette belle surprise et l’amabilité de vos employés. Inadmissible. Je vous déconseille très fortement cette compagnie de location si vous voyagez ici. Je vous conseille aussi d’avoir plus de 25ans si vous souhaitez louer une voiture aux USA. L’addition sera moins salée. Il vous faudra aussi votre permis de conduire français car le permis de conduire international délivré exprès pour les voyages à l’étranger ne leur convenait pas. F*ck !
C’est donc avec un deuxième trou au cul que nous partons pour notre road trip autour de l’île. Volcanique à l’Ouest et tropical à l’Est. L’archipel Hawaiienne est une grosse blague en terme d’indication. Vous trouverez quelques panneaux pour rejoindre les grands spots touristiques mais pour ceux un peu moins connus, si vous n’êtes pas avec un guide ou un local vous l’avez dans l’os. C’est assez chiant.
Pour la deuxième fois de notre vie (la première était au Kilimanjaro) nous nous baladons en pleine jungle. La végétation est magnifique et le dépaysement est total. Pas moins de 13 ouragans ont frôlé l’île ces derniers mois. Le dernier en date nous arrive droit dessus. Nous oublions l’option dodo dans l’auto et prenons des Airbnb qui n’étaient pas prévu. Un mal pour un bien vu les douches qu’on se prenait régulièrement. L’humidité empêchant même nos vêtements de sécher.

jungle

 

Les volcans

C’est au Sud de l’île que nous voyons pour la première fois un volcan en activité, le Kilauea. Invisible la journée, le magma ressort très bien à la tombée de la nuit… à 18h15. Et oui, à Hawaii il fait nuit noire à 18h15… WTF ?! Bon si vous venez l’Eté le soleil reste plus longtemps rassurez-vous.
Le parc national des volcans est quand même un cran au-dessous de ceux que j’ai vu ces derniers mois mais offre quelques jolies randonnées et point de vue sur d’anciennes coulées de lave qui plongent dans l’océan. Pour voir des coulées en temps réel votre meilleure chance est de vous rendre au cratère de Pu’u’O’o, situé en dehors du parc et perdu au milieu de la jungle. Les coulées se dirigent généralement à l’Ouest en direction de Kalapana.

maunakea

 

Les plages

Nous consacrerons nos deux derniers jours sur l’île à visiter trois plages. La plage de sable noir (Black sand beach) située au Sud de l’île. En plus du décors de carte postale, 2 tortues de mer prenaient la pose pour nos photos. Avant 8h du matin les touristes dorment encore et un peu de tranquillité était très appréciable.
L’étape suivante se trouve quelques kilomètres plus loin, juste à côté de la pointe Sud de l’île, et donc des Etats-Unis d’Amérique. La plage de sable vert (Green sand beach). Mon coup de coeur de ce voyage. Vous avez trois possibilité pour vous y rendre. Soit vous avez loué une Jeep et ça passe. Soit vous payez des locaux 15$ pour qu’ils vous y emmènent. Soit vous vous servez de vos jambes pour faire les 4-5 kilomètres à pieds jusqu’à la plage. Pour nous la question ne s’est pas posée. Etant donné qu’on sait mettre un pied devant l’autre nous avons marché. Un décors de rêve s’est offert à nous. Des immenses plateaux tout vert. De la terre orange. De la roche volcanique. L’océan. Et enfin ladite plage. Magnifique.
Celle-ci nous offre un beau spectacle. De part son cadre mais aussi par l’énorme tortue de mer qui est venue nager avec nous. Vraiment sympa quand l’océan brasse pas trop. Par contre quand tu vois une vague de 3m qui se lève devant toi avec la tortue au sommet du rouleau ça fait tout drôle. Heureusement elle nageait mieux que moi…
De ces plages il vous est interdit de rapporter du sable. Amandine ne parlant pas anglais n’y est pas allé avec le dos de la cuillère et n’a eu aucun problème avec les douanes.

snorkeling
La dernière plage fût la plage de sable magique (Magic Sand Beach) au Sud de Kona. Un sable tout blanc et très très fin. C’est aussi le meilleur spot de snorkeling que nous ayons trouvé pendant ce voyage. Tous les poissons que vous voyez dans les reportages à la télé sont là, au milieu des roches volcaniques et des coraux. Bon c’est sûr que vous verrez pas une baleine dans 1m d’eau, mais vous m’avez compris quoi. En prime une autre tortue est venue nagée avec nous. Celle-ci se baladait au milieu des touristes et est venue nous effleurer quelques fois.

Après ça petite douche et aéroport afin de retourner à Honolulu sur l’île d’Oahu où nous attend une belle surprise au Nico’s Pier 38.

greensandbeachtrail

 

Quelques conseils :

  • Ne louez pas de voiture chez Dollar. Fuck Dollar !
  • Prenez vos palmes, masques, tubas.
  • Levez-vous de bonne heure, il fait grand jour à 6h. A cette heure les milliers de touristes japonais sont encore en train de dormir.
  • Si on vous a donné des noms d’endroit à voir qui ne sont pas très touristiques demandez bien à avoir l’endroit exacte sur une carte pour pouvoir y accéder.
  • 4 voir 5 jours suffisent pour faire le tour de Big Island si vous souhaitez faire à peu près comme nous.